Côte d'Ivoire : vers un processus électoral apaisé

Écouter /

 

Réunion préparatoire en vue du processus électoral en Côte d’Ivoire (Photo : ONUCI-FM)

La Division de la réforme du secteur de la sécurité (RSS) de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) pour le secteur ouest vient de tenir son troisième déjeuner débat autour du thème « La contribution de la RSS au profit d'un environnement électoral apaisé ».

Lors de cet événement, le Président de la Commission électorale indépendante (CEI) de la région du haut Sassandra est intervenu. Doumbia Issouf, le conférencier s'en explique au micro de Florentine Djiro.

En vue des élections prévues en 2015, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour ce pays a appelé à plusieurs reprises les Ivoiriens à travailler pour que les élections à venir ne soient pas sources de tensions ni de conflits.

Ainsi, il y a quelques semaines, dans le cadre d'une plate-forme d'échanges de la Mission de l’ONU avec les élus, cadres et le corps préfectoral de six régions administratives du pays sur leurs contributions en faveur de la paix et de la réconciliation nationale, qui s'est tenue à Bouaflé, à soixante kilomètres de la capitale politique du pays, Yamassoukrou, Aïchatou Mindaoudou avait souligné que "chacune et chacun des Ivoirens doit tout mettre en œuvre pour apporter sa pierre à la mise en place d’un environnement favorable à la tenue d’un scrutin crédible en 2015″ .

 

« Les élections sont un passage dans la vie d’une État démocratique et ne doivent pas donner lieu à des tensions ou des conflits », avait déclaré la cheffe de la Mission onusienne dans le pays, signalant que chaque citoyens doit emprunter les voies légales s’il y a des contestations, liées ou non ou élections.

(Extrait sonore : Doumbia Issouf, Président de la Commission électorale indépendante de la région du Haut Sassandra; propos recueillis par Florentine Djiro, ONUCI-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...