Changements climatiques : Ban Ki-moon appelle les groupes religieux à être « en harmonie avec la science »

Écouter /

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, aux côtés du Pape François, au Vatican. Photo: ONU/Mark Garten

Depuis Rome, où il était venu participer à un atelier sur les changements climatiques organisé par le Saint-Siège, le Secrétaire général a appelé, mardi, les groupes religieux à être « en harmonie avec la science ».

Au cours de cet évènement intitulé « Protéger la terre, Dignifier l'humanité », Ban Ki-moon a souligné que les changements climatiques sont la question déterminante de notre époque.

« Nous avons, a-t-il insisté, une responsabilité profonde de protéger le tissus fragile de la vie sur cette Terre pour cette génération et celles qui suivront. C'est pourquoi il est si important que les groupes religieux du monde soient claires sur ce point, et en harmonie avec la science ».

« La science et la religion ne sont pas en désaccord sur les changements climatiques. Elles sont d'ailleurs entièrement alignées. Ensemble, nous devons clairement communiquer que la science relative aux changements climatiques est riche, fondée et n'est pas remise en doute ».

Dans ses remarques, le Secrétaire général a aussi averti qu'on est loin d'avoir suffisant réduit les émissions de gaz à effet de serre. Il s'est par ailleurs félicité du fait que le prochain encyclique du Pape François soulignera que la protection de l'environnement est un impératif moral urgent.

Après sa visite au Vatican, où il a également eu une réunion en tête à tête avec le Pape François, Ban Ki-moon s'est rendu à Paris pour rencontrer les dirigeants de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...