Centrafrique : le PAM et l’UNICEF reçoivent 12 millions de dollars du Japon pour l’aide humanitaire

Écouter /

Des femmes préparent du manioc à Mbaiki, en République centrafricaine. Photo FAO/Riccardo Gangale

Le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont reçu une contribution de 12 millions de dollars du gouvernement du Japon afin de fournir une assistance humanitaire vitale aux personnes les plus vulnérables en République centrafricaine.

Sur les 12 millions reçus, le PAM emploiera 6,5 millions de dollars pour fournir une assistance alimentaire à la population dont les moyens de subsistance ont été perturbés par le conflit.

« La contribution sera utilisée pour acheter du riz, des légumineuses et de l’huile qui seront distribués aux personnes déplacées et aux ménages touchés par l’insécurité alimentaire dans les zones affectées par les affrontements », ont expliqué le PAM, l’UNICEF et le Japon dans un communiqué de presse conjoint. Un mélange de farine de maïs et de soja fortifié sera quant à lui utilisé pour aider à prévenir la malnutrition. Cette contribution permettra au PAM d’assister 123.000 personnes.

Le PAM a également reçu 1 million de dollars pour le service aérien humanitaire des Nations Unies (UNHAS) en République centrafricaine. En 2015, environ 20.000 passagers et 400 tonnes de cargaison devraient être transportés par les trois avions d’UNHAS.

« Nous sommes très reconnaissants envers la population et le gouvernement du Japon pour leur généreuse contribution et leur engagement continu en faveur de la population de la République centrafricaine », a déclaré le Directeur par intérim du PAM dans ce pays, Mustapha Darboe. « La contribution à l’UNHAS permettra à l’ensemble de la communauté humanitaire d’accéder aux zones dans le pays qui sont difficiles à atteindre et de réagir efficacement à la situation difficile en République centrafricaine ».

L’UNICEF a reçu 4,5 millions de dollars qui permettront de soutenir des projets essentiels pour la restauration des services de santé et la protection des enfants et des femmes affectés par plus de deux ans de violences. L’argent financera des campagnes de vaccination dans tout le pays et permettra de lutter contre les épidémies de choléra dans les zones où la maladie est endémique. Il sera également utilisé pour soutenir les victimes de violences sexuelles, apporter une aide psycho-sociale à 5.000 enfants et réinsérer 1.000 enfants libérés des groupes armés dans lesquels ils avaient été enrôlés.

« La République centrafricaine est l’un des endroits les plus difficiles au monde pour les enfants, nous devons tout mettre en œuvre maintenant pour leur assurer un avenir paisible », a déclaré le Représentant de l’UNICEF dans ce pays, Mohamed Fall.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...