Burundi : plus de 21.000 civils se sont déjà réfugiés au Rwanda

Écouter /

Des réfugiés burundais à leur arrivée dans un centre de transit à la frontière du Rwanda (Photo: UNHCR_S.Masengesho).

Le climat de tension entourant l'élection présidentielle du 26 juin au Burundi, a obligé des milliers de personnes à prendre le chemin de l'exil. Depuis plusieurs semaines, le nombre de Burundais qui fuient vers le Rwanda ne cesse d'augmenter. Plus de 5.000 Burundais ont ainsi fui dans ce pays en seulement deux jours. Tous disent fuir par crainte des violences et d'avoir été menacés en raison de leur appartenance à l’opposition, selon le HCR.

Avec ces 5000 réfugiés du week-end, il y a désormais 21.000 Burundais réfugiés au Rwanda. Et ces réfugiés arrivant au Rwanda disent avoir été intimidés et menacés en raison de leur appartenance à l’opposition. Selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés, ces milliers de réfugiés ayant fui au Rwanda sont essentiellement des femmes et des enfants.

Face à cet afflux de Burundais, les autorités rwandaises ont décidé de construire un nouveau camp de réfugiés, dans le sud-est du pays, à proximité de la frontière. Les deux centres d'accueil dont disposait le HCR dans les districts de Nyanza et de Bugesera étaient en effet « complètement saturés ». Le HCR et ses partenaires ont donc commencé le transfert des réfugiés vers Mahama, à raison de quelque 1.500 personnes par jour.

Le HCR rappelle que le Rwanda héberge déjà plus de 74.000 réfugiés, la grande majorité étant originaire de RDC.

Par ailleurs, plus de 3.800 Burundais, provenant essentiellement de la préfecture de Cibitoke, ont fui en avril vers la province du Sud-Kivu en République démocratique du Congo (RDC).

(Interview : Saber Azam, Représentant du HCR au Rwanda ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...