Au Panama, Ban Ki-moon appelle les entreprises à soutenir le nouveau programme de développement de l’ONU

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon (3ème à droite), rencontre les Chefs d'Etat des pays d'Amérique Centrale au Panama. Photo : ONU / Eskinder Debebe

En visite au Panama, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé vendredi les entreprises à jouer un rôle essentiel lors de la tenue de plusieurs forums internationaux importants qui auront lieu en 2015.

« Le nouveau programme de développement mondial et la bataille contre le changement climatique nécessiteront des ressources, de la technologie et des forces vives », a déclaré M. Ban aux chefs d’entreprise réunis à Panama à l’occasion du Sommet des Amériques, ajoutant que les sources de financement et partenariats privés seront déterminants pour l’obtention de résultats tangibles.

M. Ban a fait part de sa conviction qu’il existait une prise de conscience croissante du lien entre la santé des entreprises et la santé des sociétés, mentionnant notamment la tendance actuelle des entreprises à financer des initiatives socialement responsables, à délaisser progressivement les énergies fossiles et à augmenter les salaires minimums dans le monde entier.

« Le principe de responsabilité sociale et environnementale s’imprègne progressivement dans la société et est de plus en plus intégré au sein des normes et pratiques stratégiques de l’entreprise », a salué le Secrétaire général. « Cette évolution transforme les marchés de l’intérieur – et pour le mieux. Nous devons poursuivre sur cette lancée, et convaincre les compagnies qui font passer les profits avant les progrès ».

Dans ce qu’il a qualifié d’année de l’action mondiale, M. Ban a souligné la nécessité en 2015 de réduire les inégalités, promouvoir la prospérité et l’équité et protéger l’environnement.

« Avec le soutien des entreprise pour mettre en œuvre les objectifs de développement durable, nous pouvons transformer notre monde », a-t-il dit. « Notre Pacte mondial compte aujourd’hui plus de 8.000 entreprises et 4.000 organisations non-commerciales, avec des réseaux locaux dans 86 pays – dont beaucoup en Amérique latine ».

Le Secrétaire général a déclaré que l’activité économique avait été un élément important de la solution à plusieurs grands défis mondiaux et il a remercié les dirigeants réunis à Panama pour leurs efforts en vue de faire de 2015 une année historique.

Pour ce faire, a-t-il ajouté, quatre éléments seront essentiels : les entreprises devraient communiquer et soutenir les objectifs de développement durable, aider à la mise en œuvre du programme de développement pour l’après-2015, mobiliser des financements pour le développement et aider la communauté internationale à parvenir à un accord universel significatif sur l’action climatique à Paris.

« Les entreprises peuvent inciter les gouvernements à soutenir des politiques réglementaires intelligentes et les objectifs de réduction des émissions », a mentionné M. Ban à titre d’exemple. « Le monde a besoin que les entreprises et les investisseurs du monde entier assument leur responsabilité pour répondre aux besoins des gens aujourd’hui, tout en transformant nos perspectives d’avenir ».

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...