Syrie : le patron de l'UNRWA demande un soutien accru au travail humanitaire

Écouter /

 

UNRWA Commissaire général Pierre Krähenbühl (centre) parle à la presse lors d’une visite à Yarmouk en Syrie. Photo: UNRWA / Taghrid Mohammed

Au cours d'une visite de trois jours en Syrie, le Commissaire général de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA ), Pierre Krähenbühl, a demandé un soutien accru au travail effectué à travers le pays, soulignant que dans le camp de Yarmouk , les distributions humanitaires importantes, sûres et ininterrompues doivent devenir la norme. ”

Pierre Krähenbühl a saisi l'opportunité de sa visite pour manifester sa solidarité avec les réfugiés palestiniens et le personnel de l’Agence, qui ont enduré des souffrances extrêmes au cours des quatre années de conflit.

« L’extrême précarité rencontré par les réfugiés de Palestine dans le camp de Yarmouk, mais aussi dans d’autres endroits en Syrie à la suite du conflit armé est, d’un point de vue humain, inacceptable », a déclaré Pierre Krähenbühl. «Je réitère mon appel à toutes les parties concernées à nous soutenir dans cet effort en facilitant un accès et une aide humanitaire sans entrave. »

Lors de réunions avec des responsables gouvernementaux syriens, le Commissaire général a reconnu la facilitation par les autorités gouvernementales pour permettre l’UNRWA de fournir une assistance humanitaire aux réfugiés de Palestine touchés par la crise à travers la Syrie et a souligné que la poursuite des services réguliers de l’UNRWA, tels que les services de santé et d’éducation, et l'assistance humanitaire, adaptée à la situation de conflit actuel, est essentielle pour protéger la résilience des réfugiés palestiniens en Syrie.

« Il y a eu trop de souffrances », a-t-il dit. “Nous devons nous rappeler que nous avons affaire à une autre génération de réfugiés palestiniens face au traumatisme de la dépossession et du déplacement. »

Lors d’une visite à Yarmouk, le Commissaire général s'est félicité de la reprise depuis le 4 mars de l'aide humanitaire de l’UNRWA pour les civils pris au piège, grâce à un nouveau point de distribution établi avec la facilitation des autorités syriennes. Les distributions avaient été interrompues pendant plus de trois mois, du début du mois de décembre 2014 au début du mois de mars 2015, avec des informations faisant état de privation et de malnutrition affectant les résidents de Yarmouk.

Appelant le gouvernement à s'appuyer sur ce soutien étendu à la population civile de Yarmouk, Pierre Krähenbühl a demandé qu’aucune limite ne soit imposée au nombre de jours de distribution ou au nombre de familles qui pouvant recevoir l'aide. Il a exhorté les groupes armés du camp à assurer activement la sécurité des réfugiés de Palestine et d’autres civils, et à ne pas interférer avec les distributions.

« Malgré les progrès réalisés dans l’assistance aux civils à Yarmouk, nous demeurons profondément conscients qu’il reste encore beaucoup à faire pour répondre de façon significative aux besoins et à la dignité des réfugiés de Palestine, » a-t-il dit.

Le Commissaire général, a souligné combien il était crucial de trouver une solution politique au conflit qui affecte les Palestiniens et les Syriens. Il a visité l'école Alma-Yarmouk de l'UNRWA qui a été rouverte et d’autres installations réhabilitées dans le camp, avant de se rendre à Qabr Essit, un camp de réfugiés palestiniens auquel l’UNRWA a récemment eu de nouveau accès, ainsi qu'à Husseiniyeh, dont toute la population avait été déplacée en raison des hostilités.

«Je tiens à exprimer ma profonde admiration pour le courage et la détermination des réfugiés palestiniens auxquels je réaffirme l’engagement de l’UNRWA à fournir un soutien et une protection», a déclaré Pierre Krähenbühl.

(Interview : Pierre Krähenbühl, Commissaire général de l'UNRWA; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...