Syrie : le Haut-Commissariat aux droits de l'homme préoccupé par la situation à Idleb

Écouter /

Des réfugiés syriens traversant la frontière entre la Syrie et la Turquie en 2014 . Photo HCR/I. Prickett

C'est un nouveau rebondissement dans la guerre en Syrie. Une coalition de troupes anti-gouvernementales dont le Front Al-Nosra, la branche locale d'Al-Qaida, s'est emparée le samedi 28 mars de la ville d'Idlib.  Une situation qui préoccupe les services de Zeid Ra’ad Al Hussein qui redoutent une dégradation de la situation des droits de l'homme dans cette ville du nord-ouest de la Syrie.

Cette inquiétude est étayée par les raids aériens sporadiques de l’armée de l’air de Damas. Les troupes gouvernementales auraient bombardé dimanche un hôpital du Croissant-Rouge dans la ville d’Idleb, tuant au moins 15 civils. D’autres attaques de l’Armée ont été rapportées sur plusieurs autres localités du gouvernorat d’Idleb, notamment à Sarmin, Mantaf et Nayrab. Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme ne fournit pas un bilan de ces attaques.

Par ailleurs, les services de Zeid Ra’ad Al Hussein ont reçu des informations sur l'exécution d'au moins 15 personnes qui étaient détenues par les forces gouvernementales dans un centre de renseignements militaires.

Le Haut-Commissariat redoute également des actes de représailles de la part des groupes d'opposition. « Nous sommes également profondément préoccupés par les menaces proférées par les dirigeants de l’opposition armée pour attaquer des villages à majorité chiite d’Al-Fu 'ah et Kafraya, au nord-est d’Idleb. Les deux villages auraient été assiégés par les groupes d’opposition et il y a un risque évident que ces populations chiites vont subir des représailles », fait remarquer le Haut-Commissariat.

(Extrait sonore : Cécile Pouilly, porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...