Syrie : le Conseil des droits de l'homme proroge d'un an le mandat de la Commission d'enquête

I, Andrew McConnell, hereby give permission to UN DPI/NMD to use my image to illustrate their story. 03-31-2017

Crédit: Andrew McConnell/Panos

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a décidé de proroger d'un an le mandat de la Commission d'enquête internationale sur la Syrie. Une commission qui a été établie le 23 août 2011 pour enquêter sur les graves violations alléguées du droit international des droits de l'homme commises en Syrie. Cette résolution portant sur la détérioration grave et continue de la situation des droits de l'homme et de la situation humanitaire en République arabe syrienne, a été adoptée par 29 voix pour,  6 contre et 12 abstentions.

Parmi les pays ayant voté contre ce texte, il y a l'Algérie qui a regretté que les amendements proposés par sa délégation pour mieux refléter la réalité du terrain aient été ignorés par les auteurs, qui se sont arque-boutés sur leurs positions. « Le projet, ni objectif, ni équilibré, n'est pas propice à la recherche de la paix », a fait remarquer M. Boudjemâa Delmi, Représentant permanent de l'Algérie auprès de l'Office des Nations Unies à Genève.

Dans la résolution, le Conseil condamne fermement les actes commis par les forces du régime et les milices affiliées au Gouvernement, des groupes armés non étatiques et des groupes terroristes, notamment celui qui se fait appeler État islamique en Iraq et au Levant (Daech) et le Front al-Nosra.

Le Royaume Uni, qui a présenté le projet de résolution a rappelé que l'objectif est de renouveler le mandat de la Commission d'enquête pour un an supplémentaire, en l'absence d'une issue à ce conflit.

De son côté, la République arabe syrienne, pays concerné note que le projet ignore l'impact du terrorisme sur la situation humanitaire dans de nombreuses régions du pays, non sans qualifier le texte de « projet aux motivations politiques ».

La Commission d'enquête fera une mise à jour orale de son rapport lors de la prochaine session du Conseil en juin et devra présenter des rapports écrits actualisés en septembre prochain et mars 2016.

(Extrait sonore : Boudjemâa Delmi, Représentant permanent de l'Algérie auprès de l'ONU-Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...