Sucre : l’OMS recommande une réduction quotidienne sous la barre des 10%

Écouter /

 

Assortiment de bonbons (Photo : OMS/Christopher Black)

Selon le Dr Francesco Branca, Directeur du département nutrition et développement sanitaire de l’Organisations mondiale de la santé (OMS), il y a suffisamment de preuves démontrant qu'un apport de sucre libre de moins de 10% contribuerait à une réduction importante de certaines maladies.

Cela aiderait notamment à diminuer les risques d'obésité et de problèmes dentaires. La directive ne cible pas les sucres présents dans les produits laitiers, fruits ou légumes.

Il s'agit plutôt de sucres invisibles souvent ajoutés à certains produits manufacturés. C'est le cas du ketchup, dont une cuillère à soupe contient jusqu'à 4g de sucre, soit l'équivalent d'une cuillère à thé.

Autre exemple frappant celui des boissons gazeuses. Une seule canette contient jusqu'à 40g de sucre libre, soit 10 cuillères à thé. Selon l'OMS la consommation de sucre varie énormément en fonction de l'âge, de l'environnement et du pays.

En une decennie la consommation mondiale aurait augmenté de 10%, la hausse la plus élevée enregistrée en Amérique du Sud, alors que l'Afrique équatoriale et australe auraient les niveaux les plus faibles. L'organisation a aussi ajouté que les enfants sont particulièrement touchés par le phénomène et les zones urbaines semblent plus affectées que les zones rurales.

L'OMS souhaiterait aller plus loin. Pour obtenir des résultats probants, une réduction de moins de 5% serait idéale pour notamment réduire les risques de diabète, d'obésité infantile et bon nombre de morts prématurées.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...