Soudan du Sud : Le Conseil de sécurité se dit prêt à imposer des sanctions pour appuyer la recherche d'une paix durable

Écouter /

 

Le Conseil de sécurité lors de l’adoption de la résolution 2206. Photo: ONU/Devra Berkowitz

Le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité, mardi, une résolution qui cible les réfractaires au processus de paix qui est en cours au Soudan du sud et par laquelle il souligne notamment qu'il est prêt à imposer des sanctions ciblées pour appuyer la recherche d'une paix durable et sans exclusive au Soudan du Sud.

En adoptant à l'unanimité la résolution 2206 (2015), le Conseil se déclare gravement préoccupé par le fait que les deux parties au conflit n'ont pas honoré les engagements qu'elles ont pris à ce jour, ni véritablement lancé le processus de paix qui doit conduire à un règlement politique de la crise au Soudan du Sud.

Les Quinze ont notamment décidé de créer un Comité des sanctions et appellent tous les États Membres à prendre des mesures nécessaires pour empêcher l'entrée ou le passage en transit sur leur territoire des personnes désignées par ce Comité, ainsi que pour geler leurs avoirs.

Suite à l'adoption de ce texte, Francis Mading Deng, le représentant du Soudan du Sud, a toutefois averti que l'imposition de telles sanctions menace de mettre à mal le processus de négociation en cours. Ces sanctions ont-elles pour fonction de punir un échec à faire la paix, ou d'inciter à faire la paix, a-t-il notamment questionné.

Des négociations politiques avaient été engagées entre les parties au conflit sous l'égide de l'IGAD, l'Autorité intergouvernementale pour le développement.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...