Sahel : le Coordonnateur humanitaire régional s'inquiète de la situation au Mali et au Nigéria

Écouter /

© UNHCR/H.Caux

Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour la région du Sahel, Robert Piper a exprimé cette semaine sa préoccupation concernant la situation au Mali et au Nigéria, en raison de la poursuite des conflits. Robert Piper a mis l'accent sur le fait que 20 des 145 millions d'habitants que comptent les neuf pays de la région seront victimes de l'insécurité alimentaire en 2015. De plus, 6 millions d'enfants connaîtront une situation de malnutrition aiguë.

Des chiffres qui recoupent ceux avancés, il y a quelques semaines par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) qui soulignait alors que 2,6 millions de personnes avaient besoin d’assistance alimentaire immédiate.

Robert Piper indique les conflits violents et l'insécurité ont conduit 2,8 millions de personnes à fuir leurs maisons, soit un million de plus que l'année dernière.

Les Nations Unies et leurs partenaires humanitaires ont lancé un appel humanitaire régional pour le Sahel de 1,96 milliard de dollars à New York le 12 février dernier.

L'appel visait à augmenter l'aide pour des millions de personnes touchées par le changement climatique et l'aggravation des conflits.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) estime que 20,4 millions de personnes sont maintenant en situation d'insécurité alimentaire dans la région, dont 2,6 millions ont besoin d’assistance alimentaire immédiate, et que près de six millions d'enfants de moins de cinq ans souffriront de malnutrition aiguë en 2015.

Aussi, les conflits violents et l'insécurité ont conduit 2,8 millions de personnes à fuir leurs maisons, soit un million de plus que l'année dernière.

L’appel 2015 s’inscrit dans le cadre d'une stratégie régionale sur plusieurs années pour mieux répondre aux crises chroniques du Sahel, en insistant sur les interventions précoces et le renforcement des partenariats avec les gouvernements et les acteurs du développement.

L’appel comprenait des plans de réponse pour le Burkina Faso, le Cameroun, le Tchad, la Gambie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria et le Sénégal et intègre les actions de plus d'une centaine d’organisations partenaires dédiées à sauver des vies et protéger les biens des communautés les plus vulnérables.

(Interview : Robert Piper, Coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel; propos recueillis par Daniel Johnson)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...