RDC : Les FARDC signent une « déclaration historique » pour combattre l'utilisation du viol comme arme de guerre

Écouter /

Patrouille des FARDC. Photo: Radio Okapi/John Bompengo

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont fait un pas important en avant pour combattre la violence sexuelle, suite à la signature, cette semaine, d'une « déclaration historique » destiné à combattre l'utilisation du viol comme arme de guerre. Un évènement salué par Zainab Hawa Bangura, la Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit.

La signature de cet accord est une composante importante de la mise en œuvre du plan d'action national contre la violence sexuelle en temps de conflit qui a été lancé par les forces armés de la RDC au mois de septembre 2014. Tous les commandants des FARDC s'engageront ainsi à prendre des mesures contre tout acte de violence sexuelle commis par des soldats se trouvant sous leur commandement, à veiller à la comparution en justice des coupables , et à faciliter l'accès aux zones se trouvant sous leur contrôle aux procureurs militaires. Cette déclaration engage aussi les commandants à remettre les auteurs de sévices sexuels aux autorités et à prendre des mesures disciplinaires à l'encontre de tout soldat soupçonné d'avoir commis des actes de violence sexuelle. Les commandants des FARDC doivent aussi sensibiliser les soldats qui se trouvent sous leur commandement aux principes de la politique de tolérance zéro pour la violence sexuelle commise en temps de conflit.

Pour la Représentante spéciale, la signature de la déclaration et la mise en œuvre du plan d'action des FARDC illustre l'ampleur du progrès qui peut être réalisé lors que la volonté politique et l'engagement sont appuyés par des actions concrètes et l'appui de la communauté internationale

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...