OMS : 1,1 milliard de jeunes à risque d'une déficience auditive

Écouter /

Quelque 1,1 milliard d'adolescents et de jeunes adultes sont exposés au risque de déficience auditive à cause de l'utilisation dangereuse de dispositifs audio personnels, dont les smartphones, et de l'exposition à des niveaux sonores nocifs dans certains lieux de loisirs, comme les boîtes de nuit, les bars et les événements sportifs, a averti l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) à l'occasion de la Journée mondiale pour la Journée internationale de l'audition, organisée chaque 3 mars.

Pour marquer la Journée internationale de l'audition, l'OMS lance l'initiative «Écouter sans risque» pour attirer l'attention sur les dangers d'une écoute risquée et promouvoir des pratiques plus sûres.

La déficience auditive a des conséquences potentiellement dévastatrices sur la santé physique et mentale, l'éducation et l'emploi.

Chez les adolescents et les jeunes adultes de 12 à 35 ans, près de 50% s'exposent à des niveaux sonores dangereux résultant de l'usage de dispositifs audio personnels et qu'environ 40% sont exposés à des niveaux sonores nocifs dans des lieux de loisirs, selon les données provenant d'études dans les pays à revenu intermédiaire et élevé analysées par l'OMS .

Un niveau sonore dangereux peut être par exemple l'exposition à plus de 85 décibels (dB) pendant huit heures ou plus de 100 dB pendant 15 minutes.

«En menant leur vie quotidienne en faisant ce qu'ils aiment, de plus en plus de jeunes se mettent en situation de risque de déficience auditive », relève le Dr Etienne Krug, Directeur à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) du Département Maladies non transmissibles, handicap, prévention de la violence et du traumatisme.

« Ils doivent savoir qu'une fois l'audition perdue, elle ne reviendra pas. De simples mesures de prévention permettent aux gens de continuer à prendre du plaisir sans mettre leur audition en danger» souligne le docteur de l'OMS.

L'écoute sans risque dépend de l'intensité du son, ainsi que de sa durée et de sa fréquence. L'exposition à des sons élevés peut provoquer une déficience auditive temporaire ou des acouphènes, une sensation de tintement ou de bourdonnement dans l'oreille. Lorsque le son est particulièrement fort, régulier ou prolongé, il peut entraîner des lésions définitives des cellules sensorielles de l'oreille, provoquant une déficience auditive irréversible.

L'OMS appelle les gouvernements à accorder une plus grande attention au problème pour la prévention générale des déficiences auditives.

 

(Interview : Dr Etienne Krug, Directeur à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) du Département Maladies non transmissibles, handicap, prévention de la violence et du traumatisme; propos recueillis par Daniel Johnson)

 

Classé sous L'info, Le Journal, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...