Mali : malgré les attaques du week-end, l'ONU continue avec la même détermination

Écouter /

Photo : MINUSMA

”Le travail reprend mais on fait preuve de plus de précaution” a affirmé ce lundi la porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), suite aux deux attaques qui ont secoué le pays ce week-end.

Selon la Mission, les attaques perpétrées au Mali samedi et dimanche ont causé la mort de sept personnes, dont six civils et un casque bleu tchadien.

L'ONU a condamné ces actes et demande l'ouverture d'une enquête afin de traduire les coupables en justice.

«On continue à faire notre travail avec le même engagement, la même détermination », a declaré la porte-parole de la MINUSMA, Radhia Achouri, dans un entretien avec la Radio des Nations-Unies, précisant qu'il est trop tôt pour confirmer qui se cache derrière la fusillade de Bamako.

« II n'y a pas de revendication à ce jour » a-t-elle expliquée concernant l'attaque de Kidal.

Selon Radhia Achouri il ne fait aucun doute que des groupes terroriste s'activent pour maintenir : « l'insécurité, l'instabilité et la violence et même l'intimidation », dans le but d'empêcher une possible résolution de crise dans le pays.

A noter que ces attaques ont eu lieu quelques jours à peine, après qu'un accord de paix et de réconciliation entre les parties prenantes au dialogue inclusif inter-malien ait été paraphé le 1er mars dans le cadre du processus de paix d'Alger.

(Interview : Radhia Achouri, porte-parole de la MINUSMA ; propos recueillis par Tsigue Shiferaw)

 

Classé sous Dossiers, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...