Les Quinze entendent les témoignages poignants des représentants de minorités persécutées en Iraq

Écouter /

Vian Dakhil, membre du parlement de l’Iraq et représentante de la communauté yézidi. Photo: ONU/Loey Felipe

Le Conseil de sécurité s'est réuni au niveau ministériel ce matin pour manifester sa préoccupation au sujet des victimes des attaques ethniques ou religieuses au Moyen Orient. Le Secrétaire général a notamment affirmé que les crimes atroces qui sont perpétrés dans la région appellent une réaction urgente, pour ensuite annoncer que l'ONU est en train d'élaborer un plan d'action pour prévenir l'extrémisme violent.

Les Quinze ont ensuite entendu le témoignage poignant de Vian Dakhil. Cette parlementaire iraquienne et représentante de la communauté yézidi a notamment plaidé pour l'accélération de la campagne de libération des zones qui se trouvent sous le contrôle de l'EIIL, notamment la région de Mossoul où plus de 3 000 femmes sont maintenues en esclavage.

Mais le Patriarche de l'Église catholique chaldéenne de l'Iraq a toutefois estimé qu'une intervention militaire ne peut à elle seule démanteler l'idéologie « féroce » de l'EIIL. Sa Béatitude Louis Raphaël 1er Sako anotamment mis en garde en garde sur le risque de voir des courants aussi néfastes émerger lorsque des jeunes sont privés d'éducation et que des milliers de réfugiés sont rassemblés dans des camps et privé du strict minimum. Alors, a-t-il avertit, la frustration, le chômage et la pauvreté peuvent les conduire à la vengeance et à l'extrémisme.

(Extrait sonore: Sa Béatitude Louis Raphaël 1er Sako, Patriarche de l'Église catholique chaldéenne de l'Iraq)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...