Les achats publics en Afrique profitent à l'agriculture familiale et à l'alimentation scolaire

Écouter /

 

L’heure du déjeuner pour un groupe d’écoliers éthiopiens. Photo: FAO/Giselle Paulino

L’Organisation pour l’alimentation et l’agricutlure (FAO) a lancé un partenariat novateur couvrant cinq pays africains qui fournit des leçons importantes sur la façon dont les gouvernements approvisionnent les institutions publiques, notamment les cantines scolaires, en procédant à des achats d’aliments directement auprès des petites exploitations agricoles familiales.

Inspiré par le succès du Brésil en matière de lutte contre la faim et la pauvreté, le programme Achat d’aliments locaux de l’Afrique aux Africains PAA-Africa (contraction de l’anglais Purchase from Africa for Africans) promeut la production agricole locale tout en améliorant les moyens d’existence et la nutrition.

Ce programme démontre que l’achat par les pouvoirs publics de la production des petites exploitations agricoles familiales – figurant souvent parmi les catégories les plus marginalisées – contribue aux efforts déployés par les pays en développement pour lutter contre la pauvreté rurale.

PAA-Africa est mis en œuvre par l’Ethiopie, le Malawi, le Mozambique, le Niger et le Sénégal sous la supervision technique et l’expertise de la FAO et du Programme alimentaire mondial (PAM).  A l’aube de sa troisième année d’exécution, ses résultats sont prometteurs, indique un rapport récemment diffusé.

Florence Tartanac, fonctionnaire principale en agro-industrie au siège de la FAO, dresse les grandes lignes de ce programme «Achat d’aliments locaux de l’Afrique aux Africains» (PAA).

 

(Interview: Florence Tartanac, fonctionnaire principale en agro-industrie au siège de la FAO. Propos recueillis par Murielle Sarr)

Classé sous Femmes et enfants, L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...