Israël/Palestine : Le Conseil réaffirme son attachement à la solution à deux Etats

Écouter /

François Delattre, Représentant permanent de la France, Président du Conseil de sécurité, donnant lecture de la déclaration présidentielle le 22 mars 2015 (Photo : ONU/JL)

Remarques à la presse de François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies et président du Conseil de sécurité – 26 mars 2015 – Israël/Palestine

Nous avons entendu ce matin la présentation du Coordonnateur spécial pour le Moyen-Orient, Robert Serry, dont c'était la dernière intervention devant le Conseil de sécurité. C'était donc un moment émouvant, un moment fort aussi, un débat d'une exceptionnelle qualité. Nous avons unanimement remercié très chaleureusement Robert Serry pour l'ensemble des efforts qu'il a accomplis depuis 7 ans afin de faire avancer la cause de la paix entre Israël et la Palestine, pour son engagement personnel et encore une fois pour la qualité de son travail. C'était un jugement absolument unanime autour de la table du Conseil de sécurité.

Nous avons tous aussi collectivement et sans divergence aucune réaffirmé notre plein attachement à la solution à deux Etats dans un contexte où cette solution semble s'éloigner chaque jour davantage. Je crois que Robert Serry avait parfaitement résumé le sentiment commun sur la situation actuelle lorsqu'il avait déclaré publiquement « qu'il n'y avait plus qu'un pas avant la solution à un Etat ».

Enfin, une très large majorité des membres du Conseil de sécurité s'est exprimé en faveur d'un rôle renforcé du Conseil sur le conflit israélo-palestinien, c'est-à-dire pour que le Conseil joue le rôle qui doit être le sien afin de définir et de permettre la relance des négociations.

(Extrait sonore : François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations Unies et président du Conseil de sécurité)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...