Haïti : le gouvernement et l’ONU lancent un appel de fonds de 401 millions de dollars

Écouter /

Un agriculteur cultive son champ de riz en Haïti. Photo FAO/Walter Astrada

Le Coordonnateur humanitaire et résident des Nations Unies en Haïti, Peter de Clercq a lancé vendredi à Genève un appel de fonds de 401 millions de dollars pour la période 2015/2016 afin de réduire l’extrême vulnérabilité et renforcer la résilience en Haïti.

Remplaçant les appels humanitaires annuels, l’appel s’étend sur deux ans et vise à mobiliser des ressources pour faciliter le processus de transition de l’humanitaire au développement et assurer la continuité de l’aide pour les personnes et les communautés les plus vulnérables, a précisé le Bureau du Coordonnateur résident et humanitaire en Haïti dans un communiqué de presse.

En tant qu’outil de transition, l’appel de fonds répond à la fois aux besoins aiguës et urgents (tels que ceux liés aux déplacements internes, à l’épidémie de choléra, à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition, aux risques et désastres naturels), tout en adressant les questions de privation chronique et d’insuffisances structurelles du pays afin de renforcer sa capacité de relèvement.

Les résultats attendus « ciblent directement les personnes et les communautés les vulnérables sans oublier le renforcement des capacités nécessaires au sein des institutions publiques en charge de sa mise en œuvre », a souligné la Représentante spéciale du Secrétaire général en Haïti, Sandra Honoré.

« Un autre aspect fondamental du renforcement de la résilience et du développement en Haïti tient à la stabilisation et à la paix », a ajouté Sandra Honoré. « Rien ne peut véritablement être atteint sans stabilité et sans le renforcement de l’état de droit et de la démocratie ».

Il s’agit « de créer les fondations d’un développement durable en Haïti au cours des deux prochaines années », a dit pour sa part le Coordonnateur humanitaire et résident des Nations Unies en Haïti, Peter de Clercq.

A noter que l'appel de fonds a déjà été lancé, dans un premier temps, mercredi à Port-au-Prince par le gouvernement haïtien, les Nations Unies et leurs partenaires. Après Genève, l'appel sera relayé la semaine prochaine aux bailleurs de fonds internationaux à Bruxelles, La Haye, Londres et Oslo.

(Extrait sonore : Peter de Clercq, Coordonnateur humanitaire et résident des Nations Unies en Haïti)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...