Femmes/Afrique: répondre aux attentes et besoin des jeunes filles et femmes d'ici 2063

Écouter /

En marge de la session annuelle de la Commission de la condition de la femme au Siège de l'ONU, à New York, s'est tenue mercredi une réunion visant à maximiser la participation des jeunes femmes et filles en Afrique dans l'Agenda 2063, établi par les États Membres de l'Union africaine. Il s'agissait surtout d'appeler les gouvernements et institutions concernées à répondre aux attentes de ces jeunes femmes, mais aussi à mieux comprendre leurs priorités.

Cet agenda cherche entre autre à générer des progrès concrets pour les nouvelles générations de femmes africaines, tels que l'égalité des salaires, un accès égal à l'éducation et à la santé. Il comprend aussi l'éradication de toute forme de violence envers les femmes ainsi qu'une meilleure participation féminine dans le domaine politique, notamment en matière de prise de décision.

Parmi les participants à cet évènement se trouvait la ministre algérienne de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Mounia Meslem Si Amer. C'est avec passion que cette ancienne militante des droits de la femme en Algérie a évoqué au micro de la Radio des Nations Unies, les progrès accomplis par les femmes dans son pays.

(Interview : Mounia Meslem Si Amer, Ministre algérienne de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme; propos recueillis par Tsigue Shiferaw)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...