En Iraq, Ban Ki-moon souligne le plein soutien de l'ONU

Écouter /

Photo : ONU Iraq

Le Secrétaire général de l'ONU s'est rendu en Iraq lundi pour souligner le plein soutien continue de l’ONU à la promotion de la paix, du développement et des droits humains dans le pays.

Ban Ki-moon a rencontré le Président Fouad Masum, le Premier ministre, Haider Al Abadi, et le Président de la Chambre des Représentants, Salim Al-Jabouri. Il devait discuter au téléphone avec le Président du gouvernement régional du Kurdistan, Massoud Barzani.

Lors d'une conférence de presse tenue dans la capitale du pays, Ban Ki-moon a notamment reconnu l'engagement des dirigeants iraquiens en faveur de la réconciliation nationale et a fait part de ses préoccupations face à l'impact de la crise sécuritaire sur les civils.

« Au cours des réunions d'aujourd’hui, nous avons examiné les progrès des opérations militaires en cours pour libérer les zones sous le contrôle des Daech, y compris les plus récentes autour de Tikrit. J'espère que d’autres zones, et le reste de la région, seront bientôt libérés de la menace de Daech. Les gens ont souffert des niveaux inadmissibles de morts en raison de cette nouvelle vague de violence, qui comprend de la violence sexuelle et sexiste», a-t-il déclaré, signalant que plus de 2,5 millions de personnes ont été déplacées et que les communautés minoritaires, les femmes et les enfants demeurent particulièrement affectés.

Aussi, il a averti que les déplacements qui decouleront de ces opérations militaires risquait de submerger les capacités locales et internationales.

Ban Ki-moon s'est inquiété des rapports d'exécutions sommaires, d'enlèvements et de destruction de propriétés commises par les forces et milices qui combattent aux côtés des forces iraquiennes, soulignant que les civils libérés de l'emprise de Daech ne devaient pas avoir à craindre leurs libérateurs.

Le chef de l’ONU a fermement condamné la destruction des sites archéologiques dans Hatra, Nimrud et ailleurs. Il a exprimé son appui aux projets de protection de l'UNESCO pour les sites qui sont à risque imminent et appelé à l'union pour la protection du patrimoine commun de l’humanité.

 

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

 

 

Classé sous L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...