Ebola : l’ONU appelle la communauté internationale à ne pas baisser la garde

Écouter /

 

Concert Ebola à l'Assemblée générale de l'ONU. Photo ONU/Mark Garten

Plus de 600 participants, ont pris part, mardi, à Bruxelles, à une « Conférence de haut niveau sur Ebola » afin de coordonner les efforts restant à livrer contre l’épidémie et évaluer les mesures nécessaires au redressement des pays touchés, à savoir la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

À cette occasion, l’Envoyé spécial des Nations Unies sur Ebola, Dr. David Nabarro, a souligné que la phase actuelle de la réponse contre l’épidémie est sans doute la plus difficile. Il a appelé la communauté internationale à rester pleinement mobilisés, d’autant plus que le virus se déplace et que certaines communautés éprouvent des réticences à prendre part à cette réponse.

L’Envoyé spécial a aussi souligné que 900 millions de dollars font toujours défaut pour financer la réponse contre l’épidémie dans les six prochains mois, dont 400 millions pour financer immédiatement des activités cruciales pour atteindre l’objectif « zéro cas d’Ebola ».

Lundi soir, le Secrétaire général, Ban Ki-moon, est intervenu de son côté dans le cadre d’un événement musical organisé au siège de l’Organisation, à New York, et intitulé « Stopper Ebola et construire l’avenir ».

Ban Ki-moon s'est félicité du fait qu'alors qu’il y a à peine cinq mois, « les prévisions étaient plutôt sombres », aujourd'hui nous savons que le virus d’Ebola peut être vaincu et que des signes encourageants laissent à penser que le gros de la crise est passé.

L'ONU intensifie cependant ses efforts pour accroitre la maitrise de l’épidémie avant la saison des pluies, a précisé le Secrétaire général, pour qui la communauté internationale est désormais à un tournant décisif de la lutte contre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...