Conseil des droits de l'homme : Zeid Ra'ad Al Hussein invite les Etats à défendre les principes des droits de l'homme dans la lutte contre l'extrémisme

Écouter /

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein. Photo ONU/Jean-Marc Ferré

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a prévenu que le monde pourrait se trouver à un « tournant de notre siècle jeune et troublé ». Devant le Conseil des droits de l'homme à Genève, il a exhorté aujourd'hui les Etats à ne « pas lâcher prise » sur les principes des droits de l'homme qui sous-tendent leurs sociétés dans la lutte contre l'extrémisme violent.

Selon Zeid Ra'ad Al Hussein, « le combat contre la terreur est une lutte pour défendre les valeurs de la démocratie et des droits humains, et non pour les saper».

Dans un discours fort prononcé ce jeudi devant le Conseil des droits de l'homme, le Haut-Commissaire a une nouvelle fois martelé que la lutte contre le terrorisme ne doit pas se faire au détriment du droit international. Une façon pour Zeid Ra'ad Al Hussein de rappeler que des mesures antiterroristes brutales, disproportionnées et mal supervisées risquent de transformer les terroristes en martyrs. Elles risquent aussi de fournir aux terroristes un outil de propagande, n'offrant ainsi à nos sociétés ni davantage de liberté ni davantage de sécurité.

Pour le Chef des droits de l'homme de l'ONU, les campagnes militaires, les sanctions financières et les tentatives de contrôler les flux d'armes peuvent être une partie de l'arsenal pour lutter contre l'extrémisme. Un extrémisme nourri par une idéologie, des années d'exclusion, la répression, les discriminations et le déni des droits légitimes des peuples.

Zeid Ra'ad Al Hussein a ensuite fustigé les atrocités commises par les Djihadistes en Iraq, en Syrie et en Libye ainsi que les crimes de Boko Haram au Nigeria et dans le Bassin du Lac Tchad. Face à ces graves abus, il a invité les Etats à défendre les principes des droits humains dans la lutte contre l'extrémisme violent.

 

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève, pour la Radio des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...