Conseil des droits de l'homme : mise en garde contre les discours d'incitation à la haine à l'égard des minorités dans les médias

Écouter /

La Salle des civilisations à Genève qui abrite les travaux du Conseil des droits de l’homme. UN Photo/J. M. Ferré.

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a examiné, ce mercredi à Genève, le rapport de la Rapporteuse spéciale  sur les questions relatives aux minorités. Ce document contient une étude thématique sur le discours de haine et l'incitation à la haine à l'égard des minorités dans les médias. Rita Izsák a indiqué qu'elle y avait accordé une attention particulière à la violence faite aux minorités qui peut revêtir de nombreuses facettes, notamment le discours de haine et l'incitation à la haine à leur égard. La Rapporteuse spéciale a demandé aux gouvernements, à la société civile et la communauté internationale d'être attentifs aux signes précurseurs de la haine et de la violence.

 

Ce rapport présenté au Conseil des droits de l'homme par la Rapporteuse spéciale sur les questions relatives aux minorités porte en partie sur les facteurs qui alimentent les discours de haine dans les médias. S'ils sont une composante essentielle des sociétés d'aujourd'hui, les médias peuvent aussi être utilisés à mauvais escient. Selon Rita Izsák, ils deviennent finalement des outils d'exclusion et d'incitation à l'hostilité à l'égard d'individus et de groupes particuliers, au moyen de discours de haine et de propos xénophobes.

L'ampleur et la prévalence du phénomène de ces discours dans les médias sont fonction de plusieurs facteurs, dont l'absence de législation de lutte contre l'incitation à la haine, les stéréotypes sur les minorités. Et ces messages de haine peuvent trouver un terreau particulièrement fertile lorsqu'il existe des tensions ou des problèmes socio-économiques et politiques. Pour l'Experte indépendante onusienne, les causes profondes de la haine transcendent les différences purement ethniques ou religieuses. Dans ces conditions, elle exhorte les États à adopter une législation interdisant la haine raciale ou religieuse et à mettre en place des politiques visant à empêcher que ces discours ne débouchent sur des crimes de haine.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève, pour la Radio des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...