Conseil des droits de l'homme : le Niger plaide pour une mobilisation internationale contre Boko Haram

Écouter /

Le ballet diplomatique se poursuit à Genève en Suisse avec le segment de haut niveau de la 28e session du Conseil des droits de l'homme. Outre l'Ukraine et les exactions des djihadistes de Daech au Moyen-Orient, les crimes commis par la secte nigériane Boko Haram continuent de mobiliser la communauté internationale. Après le Cameroun et le Nigeria, le Niger a, à son tour, plaidé aujourd'hui pour une mobilisation régionale et internationale pour contrer la menace Boko Haram.

 

A Genève, les pays du Bassin du Lac Tchad sont montés en première ligne pour fustiger les exactions de Boko Haram dans cette partie de l'Afrique. Après le Nigeria et le Cameroun, c'est au tour du Niger d'alerter le Conseil des droits de l'homme sur les nombreux abus commis par la secte nigériane. Et pour venir à bout de Boko Haram, Niamey plaide pour une meilleure mobilisation de la communauté internationale.

Marou Amadou, Ministre de la Justice du Niger :

« Notre pays a très tôt attiré l'attention de la communauté internationale en vue d'une action conjuguée et vigoureuse qui éviterait à la zone sahélo-saharienne et au Bassin du Lac Tchad de devenir un sanctuaire pour les groupes terroristes, convaincu que la synergie d'action au niveau de la communauté internationale est indispensable pour venir à bout de cette menace. Des appuis multiformes (financier, matériel et technique) sont donc nécessaires afin que les pays de la zone sahélo-saharienne et du Bassin du Lac Tchad parviennent à contenir et à repousser le terrorisme ».

Se félicitant de l'appui apporté par l'Union européenne, la France et les États-Unis, le Ministre nigérien de la Justice a appelé très fortement le Conseil des Droits de l'Homme à soutenir les initiatives sous régionales et africaines et à accompagner les efforts des Etats du Bassin du Lac Tchad dans leur guerre contre Boko Haram.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore de Marou Amadou, Ministre de la Justice du Niger)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...