Catastrophes : Ban Ki-moon exhorte les pays à partager leurs expériences

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon. (Photo ONU/Mark Garten)

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, poursuit son voyage au Japon. Le Secrétaire général est arrivé ce matin dans la capitale, Tokyo où il a rencontré des dirigeants politiques et a parlé, avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, lors d’un colloque sur le 70e anniversaire de l’Organisation des Nations Unies.

Alors que l’ONU célèbre son 70e anniversaire, le Secrétaire général, qui est aussi âgé de 70 ans, a déclaré que l’Organisation se mobiliser pour relever les défis d’aujourd’hui et saisir les perspectives de demain. Il a ajouté que la conférence de Sendai était la première étape du périple entamé en 2015 pour un avenir meilleur.

Ban Ki-moon a fait valoir que l’importance de la troisième Conférence mondiale des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophes à Sendai, auquel il a assisté ce week-end, a été tragiquement soulignée par le terrible cyclone qui a frappé le Vanuatu et d’autres parties de l’Océanie.

Le Secrétaire général a déclaré qu’il avait immédiatement rencontré le président de Vanuatu et avait ordonné l’envoi immédiat d’une équipe d’assistance au Vanuatu. Il a ajouté que les Nations Unies prendront les mesures nécessaires pour mobiliser l’assistance humanitaire à Vanuatu.

Auparavant, ce week-end, le Secrétaire général avait eu une audience avec l’empereur et l’impératrice du Japon. Il a également rencontré des dirigeants participant à la Conférence de Sendai.

Alors qu'il assistait à Sendai, à la Troisième Conférence mondiale des Nations Unies sur la prévention des catastrophes, Ban Ki-moon a accordé une interview à la Radio des Nations Unies dans laquelle il a notamment déclaré : «J'espère sincèrement que nous allons sortir de cette conférence avec un cadre de développement durable fort dans lequel la réduction des risques de catastrophe est incorporée. J'espère que les délégations apporteront collectivement toute leur sagesse et leur expérience acquise au cours de la dernière décennie».

Le Secrétaire général a estimé qu'il faut mobiliser toutes les ressources et les contributions de tout le monde pour agir ensemble. « Nous avons besoin que les gouvernements, les dirigeants du milieu des affaires, que les dirigeants de la société civile et que tout le monde partage sa propre expérience,» a-t-il dit.

Le Secrétaire général achèvera mardi sa visite au Japon et se rendra en Italie.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies; propos recueillis par Nan Zheng)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...