A Sendai, l'OMM prône une approche “multi-catastrophe intégrée”

Écouter /

 

Photo: UNICEF/Adam Dean

Il n’y aura pas de développement durable si l’on se s’attaque pas aux catastrophes naturelles, a déclaré le Secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) en marge de la Troisième Conférence mondiale des Nations Unies sur la prévention des catastrophes qui se déroule jusqu’au 18 mars à Sendai, au Japon.

Selon Michel Jarraud, cette conférence est très importante pour fixer les priorités pour les 15 années à venir et met l’accent sur la durabilité.

Aussi la Conférence se concentre-t-elle sur l’appui aux personnes les plus vulnérables, qui sont souvent le plus affectées par les catastrophes et qui manquent souvent d’accès aux informations qui permettent d’anticiper ces catastrophes telles les alertes émises par le biais de téléphones portables ou à la radio.

L’OMM tente ainsi d’analyser les besoins spécifiques et les actions que peuvent prendre les divers groupes de personnes les plus vulnérables, tels les personnes âgées, les femmes et les enfants.

A cet effet l’OMM tente de développer des outils ciblant ces groupes.

Michel Jarrraud a également souligné la nécessité d’établir des partenariats d’action transversale, comprenant les services d’alerte, les services de santé, dans une action «multi-catastrophe intégrée » où tous les acteurs travaillent main dans la main.

(Dossier préparé par Cristina Silveiro avec des extraits sonores de l'interview de Michel Jarraud, Secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale réalisée par Nan Zheng)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...