UIP : 20 ans après Beijing une action politique s’impose pour accélérer la représentation des femmes parlementaires

Écouter /

Source: UIP

L'Union interparlementaire (UIP) vient de publier une analyse sur la représentation des femmes dans les Parlements du monde qui indique que depuis l'adoption, en 1995, du Programme d'action de Beijing sur l'émancipation des femmes, la proportion des femmes parlementaires dans le monde a presque doublé , passant de 11,3 à 22,1 pour cent.

L'UIP estime toutefois qu'une action politique concertée s'impose pour accélérer la progression vers l'égalité politique. En effet, alors que des chiffres record ont été enregistrés en 2013, un ralentissement des progrès a été observé en 2014.

Dans un entretien accordé à la Radio de l'ONU, Kareen Jabre, Directrice des programmes de l'UIP, explique que cette évolution s'explique par l'absence de progrès notable au plan national.

“Le progrès n'est pas donné, il faut constamment prendre des actions politiques po maintenir les avancées, sinon on va reculer, » avertit-elle.

Kareen Jabre souligne l'importance des politiques de quotas, tout en faisant observer qu'ils ne suffisent pas à eux seuls. Des dirigeants politiques engagés et il importe aussi de faire appel à des tranches de la population qui peinent toujours à accéder à la prise de décisions, notamment les femmes issues de groupes minoritaires, sans oublier les jeunes.

« L'engagement politique des jeunes et des jeunes femmes sera la clef pour les progrès à venir », affirme-t-elle notamment.

(Interview : Kareen Jabre, Directrice des programmes de l'Union interparlementaire. Propos recueillis par Isabelle Dupuis)

Classé sous Dossiers, Femmes et enfants.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...