Yémen/HCDH : l'ONU exhorte les parties à reprendre le dialogue

Écouter /

Une manifestation dans la capitale du Yémen, Sana'a, en 2014. Photo IRIN/Adel Yahya

Le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) suit attentivement et avec grande préoccupation, la situation critique au Yémen, où le dialogue politique a été chancelant. Le Haut Commissariat exhorte les parties à reprendre un dialogue constructif pour éviter l’instabilité.

Dans le cadre des nombreuses manifestations de masse au cours des mois précédents, le Haut Commissariat a documenté un certain nombre d’arrestations illégales, de détentions arbitraires et le ciblage des journalistes. Un manifestant at été tué dans la ville d'Ibb la semaine précédente, quand les forces spéciales sous le contrôle des Houthis ont tiré à balles réelles pour disperser des manifestants.

Jusqu’à présent, aucune enquête ne semble avoir été initiée sur ces violations et abus, ce qui complète une longue absence de reddition de comptes sur les violations commises au Yémen au cours des dernières années. Le Haut Commissariat a partagé ses préoccupations avec les autorités compétentes, en particulier en lançant un appel contre l'impunité et pour que justice soit faite et que les auteurs des violations des droits de l’homme et d’abus soient tenus responsables.

Il est crucial, estime le HCDH que toutes les parties fassent preuve de retenue et travaillent pour résoudre l’impasse politique d’une manière pacifique et pour éviter que la situation n'échappe à tout contrôle.

(Extrait sonore : Cécile Pouilly, porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...