Syrie : l’Envoyé spécial de l’ONU voit une lueur d’espoir

Écouter /

L'Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, lors d'une conférence de presse à Genève. Photo: ONU/Jean-Marc Ferré

L’Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a déclaré voir une lueur d’espoir dans le conflit qui ravage ce pays, alors que le gouvernement syrien lui a indiqué être prêt à cesser les bombardements sur Alep pendant une période de six semaines.

À l’issue de consultations avec le Conseil de sécurité, Staffan de Mistura a rapporté que le gouvernement de Syrie lui avait indiqué sa volonté de cesser « tous les bombardements aériens, tous les types de bombardements, y compris les tirs d’artillerie », pendant une période de six semaines sur la ville d’Alep, et ce à partir d’une date qui sera annoncée à Damas.

L'Envoyé spécial a précisé qu’il irait à Damas et qu’il espérait aussi se rendre à Alep « dès que possible ». Une équipe préparatoire sera également envoyée à Alep dès que possible, a-t-il ajouté.

« Nous entrerons en contact avec l’opposition et nous espérons obtenir une réponse à une demande similaire faite par l’ONU d’arrêter les tirs de mortier et de roquettes sur la ville d’Alep pendant six semaines », a dit Staffan Mistura.

Staffan de Mistura a toutefois souligné qu’il était prudent car les expériences passées ont montré que c’est quelque chose qui sera difficile à réaliser.

« Nous devrions être prudents avec les mots. Les assurances ne seront pas suffisantes. Les faits sur le terrain prouveront si le gel (des combats) tient et peut être répété ailleurs », a-t-il ajouté. « Pas d’illusion, mais une lueur d’espoir ».

(Extrait sonore : Staffan de Mistura, Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...