Syrie : “des crimes innommables sont perpétrés au quotidien”, selon la Commission d'enquête

Écouter /

Paulo Pinheiro, Président de la Commission d'enquête internationale indépendante sur la République arabe syrienne. (Photo : ONU)

Le Conseil de sécurité s'est réuni vendredi matin, en formule Arria, pour examiner le dernier rapport de la Commission d’enquête internationale indépendante sur la République arabe syrienne.

Dans ce rapport accablant, la Commission averti que des crimes indicibles sont perpétrés au quotidien en Syrie, et que la voix des victimes encoure le danger d'être perdue dans l'horreur d'un conflit qui approche sa cinquième année.

La Commission d'enquête souligne qu'une attention urgente doit être accordée aux crimes choquants qui continuent d'être perpétrés à l'encontre du peuple syrien. Elle avertit notamment que les souffrances extrêmes endurée par des millions de Syriens ordinaires ne feront qu'empirer à moins d'une action immédiate pour faire cesser la violence.

Selon le rapport, ce sont les civils qui ont le plus souffert de la violence des parties au conflit. Des centaines de milliers de Syriens ont été tués. La moitié de la population du pays a dû prendre la fuite, et les besoins en aide dépassent les capacités actuelles d'assistance humanitaire.

Les membres de la Commission appellent à une action internationale concertée pour trouver une issue politique au conflit, mettre un terme aux graves violations des droits de l'homme et briser le cycle de l'impunité.

Pour Paulo Sérgio Pinheiro, le Président de la Commission, il est inconcevable que les Syriens soient contraints de souffrir et de vivre dans un monde où seulement des efforts limités ont été déployés pour ramener la paix en Syrie.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...