PAM/Ukraine : Intensification de l’aide alimentaire aux déplacés pris au piège des combats

Écouter /

Photo: PAM-Abeer Etefa

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé jeudi avoir intensifié son opération d’urgence dans l’est de l’Ukraine, afin de nourrir près de 190.000 personnes vulnérables, déplacées ou prises au piège par les combats.

Le PAM a aussi constitué des stocks de nourriture près des zones de conflit en prévision de futures vagues de déplacements de populations, et à destination des personnes affectées par les violences.

« La situation humanitaire s’est détériorée ces derniers mois à Donetsk et à Louhansk. Des personnes fuient leurs maisons et se réfugient chez des membres de leur famille, dans des abris, des appartements de location, et même dans des wagons ferroviaires », a déclaré le Directeur régional adjoint du PAM pour le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord, l’Europe de l’Est et l’Asie centrale, Carlo Scaramella.

« Dans les zones où les combats font toujours rage, la situation est encore plus précaire, et les civils n’ont pas accès à des marchés opérationnels ou à des réserves de nourriture », a-t-il ajouté.

Au cours des prochains mois, le PAM va intensifier son assistance alimentaire. Cette assistance comprendra une distribution unique de denrées achetées sur place, afin de subvenir aux besoins alimentaires urgents de plus de 110.000 personnes dans des zones en grande partie assiégées où l’accès est limité et où les stocks de nourriture ont diminué.

Les rations incluront des denrées de bases telles que du riz, de l’huile végétale, des pâtes, de la farine de blé, ainsi que des aliments en conserve. Dans les zones relativement stables, dotées de marchés fonctionnels, et qui accueillent de nombreuses familles déplacées, le PAM procèdera à trois distributions de coupons alimentaires à près de 80.000 personnes parmi les plus vulnérables, en particulier les personnes âgées et les femmes chefs de famille.

Le PAM utilise les bons alimentaires lorsque de la nourriture est disponible sur les marchés, mais que les populations n’ont pas les moyens de l’acheter. Ces bons permettent aussi d’injecter de l’argent dans les économies locales des communautés hôtes – qui souffrent généralement de la présence de personnes déplacées venues d’autres régions.

On estime que plus d’un million de personnes ont été déplacées en Ukraine depuis le début de la crise. Nombre d’entre elles ont épuisé toutes leurs économies, et sont sans emploi.

Le prix des aliments a aussi augmenté de manière drastique dans l’est du pays. Une étude récente a ainsi montré que les prix, dans la région, avaient augmenté de 30% pour des produits tels que le pain et le lait, et de 70 à 80% pour la viande et le fromage (par rapport à la même période l’année dernière).

(Interview: Elisabeth Byrs, Porte-parole du PAM; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...