Non! à l’excision : tour d’horizon des progrès dans la lutte contre la MGF

Écouter /

Fatima a été excisée à l’âge d’un an, dans son village en Ethiopie. Photo UNICEF/Kate Holt

Cette semaine dans Voix de femmes,”Non! à l’excision”.  Nafissatou Diop, la Coordonnatrice du programme conjoint UNFPA-UNICEF sur les mutilations génitales féminines, fait un tour d’horizon des avancées dans la lutte contre la mutilation génitale, notamment depuis l’adoption de la Resolution à son encontre par l’Assemblée générale.

Cette pratique néfaste qui consiste à enlever partiellement ou totalement les organes génitaux externes d’une fille et qui affecte encore aujourd’hui 3 millions de filles par an.

Selon les dernières estimations du Fond des Nations Unies pour la population (UNFPA), plus de 130 millions de filles et de femmes, dans les 29 pays d'Afrique et du Moyen-Orient où la pratique est aujourd'hui concentrée, ont subi une forme quelconque de MGF. Son impact sur leurs vies est énorme.

(Interview: Nafissatou Diop,Coordonnatrice du programme conjoint UNFPA-UNICEF sur les mutilations génitales féminines; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

 

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...