Mali : appel 377 millions de dollars pour l'aide humanitaire en 2015

Écouter /

UNHCR/A.Njuguna

Les organisations humanitaires au Mali lancent un appel de 377 millions de dollars pour répondre aux besoins de plus d'un million et demi de personnes en 2015. Cette requête servira à financer le deuxième volet de leur plan d'action commun couvrant la période de 2014 à 2016.

« Malgré les progrès réalisés dans la reconstruction et la stabilisation des zones touchées par le conflit dans le nord du Mali, l'insécurité qui y persiste affecte la reprise des services sociaux de base et la relance des activités économiques. À ce jour, des centaines de milliers de personnes ont besoin d'aide pour assurer leur survie », a souligné le Coordonnateur de l'Action Humanitaire au Mali, David Gressly.

Au plus fort de la crise, plus d'un demi-million de personnes avaient fui le nord du Mali pour trouver refuge plus au sud ou dans les pays voisins. Depuis, près de 400 000 personnes ont choisi de rentrer dans le nord, où de nombreux défis les attendent pour recommencer leur vie. Les communautés sont affaiblies, les moyens de subsistance sont érodés, et les services sociaux ne fonctionnent que partiellement, surtout dans les zones rurales.

« À mon retour, j'ai reçu de l'aide pour reconstruire ma maison et un soutien financier pour avoir de quoi manger. L'appui des organisations humanitaires m'a aussi permis de lancer un petit étal de vêtements usagés au marché. Je peine à nourrir ma famille mais je n'ai pas d'autre choix», explique Zeinabou. Cette veuve de Gao, avec 14 personnes à sa charge, a passé près de deux ans à Bamako pendant le conflit. Elle a choisi de rentrer chez elle en 2014, grâce à un convoi de retour organisé par le Gouvernement.

Au-delà des conséquences du conflit, le Mali demeure aux prises avec de forts taux d'insécurité alimentaire et de malnutrition, caractéristiques des pays du Sahel. On estime que près de 2,6 millions de Maliens – soit 15 pour cent de la population totale – souffriront d'insécurité alimentaire cette année. Plus d'un enfant sur 10 sera atteint de malnutrition aigüe, l'exposant à un risque de mortalité de 3 à 9 fois plus élevé. Face à ce défi de taille, les partenaires humanitaires coordonnent leur action avec les autorités nationales pour assurer la réponse aux besoins sur toute l'étendue du territoire. «En 2014, le Gouvernement du Mali a renforcé son engagement dans le secteur de la sécurité alimentaire », indique le Secrétaire Général du Ministère de la Solidarité, de l'Action Humanitaire et de la Reconstruction du Nord, M. Samba Al Hamdou Baby. Par ailleurs, le Mali poursuit ses efforts avec les partenaires de développement pour s'attaquer aux causes structurelles de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition.

En vue de favoriser une sortie de crise, le plan triennal de réponse humanitaire au Mali suit une double approche : répondre aux besoins immédiats des personnes les plus vulnérables tout en renforçant leur moyen de subsistance et la capacité de résilience de leurs communautés. Il prévoit aussi le renforcement des capacités nationales et des structures étatiques pour jeter les bases de la transition des interventions humanitaires vers celles de développement. Le plan accorde aussi une attention particulière à la prévention et à la préparation aux urgences, notamment pour aider le Mali à lutter contre les épidémies et les catastrophes naturelles.

 

(Interview: JensLaerke, porte-parole OCHA Genève; propos recueillis par Daniel Johnson)

Classé sous Dossiers, L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...