L’ONU condamne l’incident raciste lors d’une rencontre européenne de football à Paris

Écouter /

Cécile Pouilly, porte-parole du HCDH à Genève.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a fermement condamné vendredi le comportement raciste dont ont fait preuve les supporters du club de football anglais Chelsea, à l’occasion d’un match européen organisé à Paris, en France.

L’incident est survenu mardi 17 février, alors que des supporters de Chelsea se déplaçaient en métro dans la capitale française pour assister au match de la Ligue des Champions opposant leur équipe, basée à Londres, et le Paris Saint-Germain F.C. Ces derniers ont été filmés par des caméras de vidéo-surveillance en train d’entonner une chanson à caractère raciste et d’empêcher un citoyen français d’origine africaine de monter à bord du train à la station de métro Richelieu-Drouot.

« Au cours des dernières années, nous avons entrepris des discussions avec la FIFA [Fédération Internationale de Football Association] et l’UEFA [Union des Associations Européennes de Football] afin de réfléchir sur les moyens de mettre un terme au racisme dans le football, suite à de nombreux comportements racistes manifestés par des amateurs de football, notamment à l’intérieur des stades », a déclaré lors d’un point de presse à Genève le porte-parole du HCDH, Rupert Colville.

« Les événements de la station de métro Richelieu-Drouot à Paris montrent que beaucoup reste encore à accomplir avant que le racisme ne soit véritablement éradiqué du sport, sans parler de la société dans son ensemble », a-t-il déploré.

Suite à la couverture médiatique importante de l’incident, M. Colville s’est félicité de la condamnation sans appel du comportement des supporters par les dirigeants politiques et les médias, et a salué la décision des autorités françaises et anglaises d’ouvrir une enquête, tout en précisant que ce qui s’est produit à Paris n’est malheureusement pas un événement isolé.

Un rapport de l’ONU sur les origines du racisme dans le sport, rendu public récemment, recense en effet de nombreux exemples d’incidents lors de matchs de football européens, durant lesquels les joueurs ont été la cible d’insultes à raciales et de jets de bananes. Ce rapport fait également état de la présence croissante de groupes nationalistes et d’extrême droite à l’intérieure des stades.

« Des actes racistes de nature similaire ont lieu chaque jour, partout en Europe, sans susciter l’indignation, tout simplement parce qu’ils ne sont pas filmés », a déclaré M. Colville, incitant la communauté internationales à prendre appui sur l’indignation créée par l’incident de la station de métro parisienne Richelieu-Drouot pour redynamiser la lutte contre le racisme sous toutes ses formes.

 

(Interview : Cécile Pouilly, porte-parole du HCDH; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...