Libye: la Mission des Nations Unies exhorte les parties prenantes de pays à poursuivre prochaine série de pourparlers

Écouter /

Photo: Jean-Marc Ferré

La Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a annoncé ce mercredi 25 février qu’elle avait entrepris une série de consultations urgentes avec les parties prenantes dans le pays pour assurer la convocation du prochain cycle de négociations bientôt et «ne pas laisser cette occasion s'échapper ».

Cette mesure fait suite aux derniers développements sécuritaires et politiques, notamment les bombardements terroristes meurtriers de la semaine dernière dans la ville d’Al-Qubbah et la décision de la Chambre des représentants en Libye de suspendre sa participation au dialogue politique.

Selon la MANUL, il est urgent et nécessaire de parvenir à un accord sur la base d'un gouvernement fort et indépendant, dont les plus hautes priorités devraient être la restauration de la confiance des citoyens dans l’État libyen et de ses services, ainsi que la lutte contre le terrorisme, celui-ci étant devenu une véritable menace pour le processus politique, l’État libyen, et la sécurité et la stabilité de la région.

La Mission a par ailleurs souhaité « rectifier un certain nombre d’idées fausses » dans la couverture médiatique du dernier cycle des pourparlers, qui a eu lieu à Genève le mois dernier. Elle précise que le dialogue libyen facilité par l'ONU a été menée dans un «environnement responsable et sérieux, avec une forte volonté et détermination » dans l’espoir de parvenir à un accord politique global pour mettre fin à la crise du pays et restaurer la sécurité.

Aussi, les participants et les Nations Unies ont été totalement transparents pendant leur travail sur le dialogue; les décisions ont été prises par les participants après des délibérations et consultations larges et inclusives.

La mise à terme de la «division politique grave » en Libye est d’une importance capitale, selon la MANUL, qui estime que sa persistance poserait une menace évidente pour l’unité du pays.

Enfin la Mission a réaffirmé aux dirigeants libyens de la neutralité de l’ONU.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...