Le Conseil de sécurité condamne les attaques de Boko Haram

Écouter /

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a condamné dans les termes les plus forts l’escalade des attaques perpétrées par « les terroristes de Boko Haram » au Nigéria et contre les troupes tchadiennes au Cameroun.

Dans une déclaration à la presse publiée lundi soir, les membres du Conseil citent notamment l’attaque du 1er février à Maiduguri, dans l’Etat de Borno, au Nigéria. Ils mentionnent également « les attaques de plus en plus nombreuses dans la région du lac Tchad, notamment celles ayant visé, les 29 et 30 janvier près de la ville frontalière de Fotokol, le contingent de l’armée tchadienne déployé au Cameroun pour combattre Boko Haram à la demande et avec la collaboration des autorités camerounaises, et qui ont tué quatre soldats tchadiens et blessé douze autres ».

Les membres du Conseil de sécurité ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes et leur sympathie à toutes les personnes blessées dans ces attaques, ainsi qu’aux peuples et aux gouvernements du Nigéria et du Tchad.

Ils se sont également dits de nouveau très préoccupés par le fait que les activités de Boko Haram fragilisent la paix et la stabilité de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale.

Dans leur déclaration, les membres du Conseil de sécurité ont exhorté la région à accroître les opérations militaires et la coordination régionale pour combattre « immédiatement et de manière plus efficace » Boko Haram.

À cet égard, ils ont salué l’assistance fournie par l’armée tchadienne dans la lutte contre le groupe extrémiste au Cameroun, au cours de laquelle 123 combattants de Boko Haram ont été neutralisés et d’autres ont été capturés.

(Extrait sonore :  Corinne Momal-Vanian, Directrice du centre d’information de l’ONU à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...