La FAO célèbre la Journée mondiale de la radio 2015

Écouter /

L’importance des radios communautaires pour les populations rurales (Photo : FAO)

Les producteurs radiophoniques et les auditeurs du monde entier célèbrent aujourd'hui la Journée mondiale de la radio. Il s'agit d'un évènement à marquer même si nous vivons à une époque de grande avancée technologique. La radio a toujours représenté le moyen d'information le plus accessible, voire même le seul pour les populations rurales. Cet important moyen de communication joue un rôle prédominant au sein des communautés rurales. Cette année la Journée mondiale de la radio a pour thème «les jeunes et la radio».

Yannick De Mol, fonctionnaire de la FAO chargé de projet Dimitra, parle de l’importance de la radio en tant que moyen de communication en milieu rural et du rôle prédominant que jouent les jeunes au sein de ces communautés.

La FAO profite aussi de la Journée mondiale de la radio pour attirer l'attention sur le rôle de la radio et des médias communautaires dans les vies des populations rurales, notamment en Afrique de l'Ouest.

La radio est le moyen de communication le plus accessible pour les populations pauvres, en particulier lorsqu'elles vivent dans des zones marginales, grâce à son infrastructure bon marché et accessible. Les programmes de radio ont l’avantage de pouvoir transmettre facilement des informations dans les langues locales, ce qui contribue à renforcer les valeurs communautaires et le sens d’appartenance. D'une manière générale, les radios locales et communautaires sont particulièrement ouvertes aux contenus apportés par les auditeurs et sont utilisées pour les objectifs les plus divers comme le partage de connaissances, la mobilisation sociale et le renforcement des capacités. Par ailleurs, la convergence de la radio et d’autres médias, en particulier avec l’Internet et le téléphone portable, ouvre toute une gamme d’opportunités d’approches originales pour favoriser la communication en matière de développement.

Compte tenu du fait que le développement durable de communautés pauvres et éloignées ne sera possible que sur l'initiative des individus et de groupes au sein de ces mêmes communautés, la radio et d’autres médias communautaires ont un rôle clé à jouer.

Les communautés rurales vivant en Afrique de l’Ouest sont souvent confrontées à des problèmes liés à l’agriculture, à la sécurité alimentaire et à la nutrition. Pour soutenir ces communautés à long terme, il est indispensable de renforcer leur résilience aux chocs provoqués par les événements naturels ou résultant des agissements de l’homme. La participation des jeunes générations est également un facteur important pour créer des innovations et améliorer les moyens d’existence de ces communautés. Néanmoins, les jeunes manquent souvent d’opportunités d’emploi pour assurer des moyens d’existence décents dans les zones rurales et ne perçoivent pas l’agriculture comme une option valable en termes d’avenir (voir le résumé de l’enquête du forum FSN sur Les jeunes et l'agriculture).

Sachant que la radio et les médias communautaires sont un moyen efficace de produire des changements au niveau de base et dans le but d’aider les personnes à s’exprimer et à demander des solutions à leurs problèmes, nous aimerions analyser les différentes façons de renforcer ces médias et les mettre au service de la résilience et de la sécurité alimentaire et la nutrition des habitants de l’Afrique de l’Ouest.

(Extrait sonore : Yannick De Mol, fonctionnaire de la FAO chargé de projet Dimitra; propos recueillis par la FAO)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...