Haïti : les échéances électorales pourront être tenues en 2015, selon Carl Alexandre

Écouter /

Carl Alexandre, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti. Photo: Logan Abassi-UN/MINUSTAH

Après la récente nomination d'un nouveau gouvernement et la visite d'une mission du Conseil de sécurité, le processus électoral se met peu à peu en place en Haïti. Un avis partagé par Carl Alexandre, le Représentant spécial des Nations Unies dans le pays, qui suit particulièrement la question de l'état de droit.

Selon Carl Alexandre, les échéances électorales de cette année pourront être respectées parce que le Conseil électoral provisoire a été établi avec un nombre de personnalités qui ont été choisies par des organes de la société civile qui représentent les femmes, la communauté des affaires, l'Église et tout, et jusqu'à présent le peuple haïtien sent que c'est un Conseil qui est très crédible.

S'agissant de l'interaction de la Mission des Nations Unies (MINUSTAH) avec l'exécutif du pays, Car Alexandre a précisé que la Mission travaille étroitement avec le bureau du Président, le bureau du Premier Ministre, et le gouvernement qui vient de nommer un ministre pour les affaires électorales.

En ce qui concerne l'interaction de la MINUSTAH avec le Conseil électoral provisoire même, aujourd'hui la Mission appuie le Conseil en donnant des conseils techniques au niveau de la loi électorale, à la gestion de l'organe électorale même. Et de l'aveu même de Carl Alexandre, jusqu'à présent cela marche bien.

(Extrait sonore : Carl Alexandre, Représentant spécial adjoint des Nations Unies en Haïti; propos recueillis par Eleutério Guevane)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...