Escale: Non! À l'excision

Écouter /

  Cette semaine dans Escale, Nafissatou Diop, la Coordonnatrice du programme conjoint UNFPA-UNICEF sur les mutilations génitales féminines (MGF) revient sur cette pratique néfaste qui consiste à enlever partiellement ou totalement les organes génitaux externes d’une fille et qui affecte encore aujourd’hui 3 millions de filles par an.

Selon les dernières estimations du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), plus de 130 millions de filles et de femmes, dans les 29 pays d'Afrique et du Moyen-Orient où la pratique est aujourd'hui concentrée, ont subi une forme quelconque de MGF. Son impact sur leurs vies est énorme.

Cette année, à l'occasion de la Journée internationale de la tolérance zéro à l'égard des mutilations génitales féminines, l'UNFPA, l'UNICEF, la Confédération internationale des sages-femmes et la Fédération internationale de gynécologie et d'obstétrique ont publié une déclaration conjointe, qui maintient que le soutien des travailleurs sanitaires à l'effort pour mettre fin à la MGF est d'importance capitale.

Nafissatou Diop procède à un tour d’horizon de toutes les questions liées à l’excision.

Interview :
Nafissatou Diop, la Coordonnatrice du programme conjoint UNFPA-UNICEF sur les mutilations génitales féminines

Interview, présentation : Cristina Silveiro
Mixage : Florence Westergard
Prise de son : Carlos Macias

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...