Conseil de sécurité : Jeffrey Feltman avertit du risque de toute dégradation du conflit entre Israël et la Palestine

Écouter /

Jeffrey Feltman, Secrétaire général adjoint aux affaires politiques. Photo: ONU/Eskinder Debebe

Jeffrey Feltman, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, a exhorté, ce matin, devant le Conseil de sécurité, la communauté internationale à accorder de nouveau la priorité à l'établissement d'un cadre pour la paix entre Israël et la Palestine. Alors que le Moyen-Orient vient de connaître un mois tumultueux et meurtrier, selon ses dires, le conflit entre Israël et la Palestine continue de menacer de se dégrader, une situation qui, a-t-il averti, risque d'avoir des conséquences extrêmement préjudiciables et irréversibles pour la solution à deux États.

Devant les Quinze, Jeffrey Feltman s'est notamment inquiété du fait que les échecs rencontrés pour rectifier les problèmes de gouvernance et de sécurité et la lenteur des efforts de reconstruction à Gaza avaient contribué à créer un environnement de plus en plus toxique.

Le Secrétaire général adjoint a aussi attiré l'attention sur les graves défis fiscaux auxquels fait face la Palestine depuis l'annonce, par Israël, de la suspension, pour le deuxième mois consécutif, du versement à la Palestine des revenus fiscaux collectés en son nom. La somme à présent retenue représente plus de 200 millions de dollars.

Jeffrey Feltman a formulé l'espoir qu'un Quatuor pour le Moyen-Orient redynamisé permettra d'empêcher les parties de poursuivre leur spirale infernale et les aidera à reprendre les négociations. Il a toutefois souligné que l'amélioration de la situation dépend également de la mise en œuvre des engagements financiers des donateurs. Il a jugé inacceptable que quatre mois après la Conférence du Caire, la majorité de des promesses de dons n'avaient pas été honorées.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...