CAN 2015/FAO : le football au service de la lutte contre la faim

Image du vidéoclip de la FAO qui sera diffusé durant la Coupe d’Afrique des Nations dans le cadre de la campagne «Le football africain contre la faim». (FAO)

Un footballeur en tenue blanche dribble le ballon rond dans un chantier désaffecté. Très concentré malgré la poussière qui se dégage autour de lui, il se place instinctivement dans l’angle idéal et tire droit au but. La scène se déroule dans un vidéoclip de la FAO qui sera diffusé durant la prochaine Coupe d'Afrique des Nations. Le but gagnant: une métaphore pour montrer que l’on peut vaincre la faim en Afrique d'ici 2025.

Cette initiative s’insère dans le cadre de la campagne «Le football africain contre la faim», une collaboration entre la FAO et la Confédération Africaine de Football (CAF) pour souligner l'engagement des dirigeants africains à éliminer la faim sur le continent dans le courant de la prochaine décennie.

La campagne compte sur la popularité mondiale du «foot» pour diffuser un message de solidarité: les pays africains peuvent vaincre la faim de notre vivant, mais ils ont besoin d’une action collective et du soutien populaire pour atteindre leur objectif.

«L’éradication de la faim nécessite un travail d'équipe et de la persévérance, les mêmes qualités que nous dévoilent sur le terrain les joueurs de la Coupe des Nations», a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO. Une nutrition adéquate, a-t-il souligné, est primordiale pour atteindre les objectifs que l’on a décidé de se fixer, sportifs ou non.

«Le football rassemble des gens des quatre coins du continent et cela en fait la plateforme idéale pour appeler à la solidarité et rallier tous les peuples d’Afrique à notre effort commun pour aller plus loin dans la lutte contre la faim», a déclaré de son côté M. Mario Lubetkin, Directeur de la communication à la FAO, lors d'une conférence de presse à Bata, en Guinée équatoriale, à la veille de l'ouverture de la Coupe d'Afrique des Nations.

Contrairement à l'adversaire invisible de la vidéo, la faim est palpable et bien visible à travers le continent. Rien qu’en Afrique subsaharienne, 223 millions de personnes – soit un individu sur quatre – souffrent de sous-alimentation chronique. Cela entrave leur capacité à mener une vie saine et productive tout en empêchant l'Afrique dans son ensemble d'atteindre son plein potentiel.

Ce potentiel n’est pas négligeable. L'Afrique abrite sept des dix économies qui connaissent la plus forte croissance et sa population est la plus jeune de tous les autres continents. Dans le même temps, les marchés régionaux sont toujours dominés par les importations de produits alimentaires étrangers et les taux de chômage sont très élevés chez les jeunes. Investir dans le développement agricole aujourd'hui est de nature à insérer l’agriculture au cœur de la croissance inclusive. Cela entraînerait des répercussions positives sur l'emploi des jeunes et les moyens d’existence ruraux et aiderait à relever le défi consistant à nourrir une population mondiale croissante.

(Extrait sonore : Medhi Drissi, Chef du service de presse de la FAO; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous Reportages.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...