Boko Haram: le PAM s'inquiète de l'impact des violences au Niger

Écouter /

L’escalade de la violence dans le nord du Nigeria pousse un grand nombre de personnes à fuir vers le Niger, le Cameroun et le Tchad. Photo: PAM/WFP.

Les répercussions des attaques de Boko Haram au Nigéria sont en train de s'étendre au Niger, provoquant le déplacements de centaines de milliers de personnes. Le Niger compte à présent une importante population de réfugiés et de déplacés, alors que 52% de la population souffre déjà d'insécurité alimentaire.

Elisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial, indique que ces violences entravent par ailleurs les opérations humanitaires menées par le PAM dans la région. Le PAM indique notamment qu'une personne sur trois qui traverse la frontière vers le Niger souffre de malnutrition aïgue. Qui plus est, la population de la region de Diffa a pratiquement doublé en dépit des pressions provoquées sur la sécurité alimentaire par plusieurs années de sécheresses.

(Extrait sonore: Elisabeth Byrs, Porte-parole du Programme alimentaire mundial (PAM))

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...