Bahreïn : des experts indépendants de l’ONU demandent la libération de Cheikh Ali Salman, opposant politique

Écouter /

 

Des manifestants à Manama, à Bahreïn, en décembre 2011. Photo Al Jazeera English

Un groupe d’experts indépendants des Nations Unies a exhorté mercredi les autorités de Bahreïn à libérer Cheikh Ali Salman. Ce responsable politique de l’opposition est accusé d’avoir incité au renversement du régime en place par des moyens non-pacifiques.

Cheikh Salman est le Secrétaire général de la Société islamique nationale Al Wefaq, principal parti politique d’opposition à Bahreïn. Son arrestation en décembre 2014 est intervenue peu de temps après sa réélection à ce poste.

Les experts ont indiqué que les charges contre lui semblent être liées au mécontentement du gouvernement concernant les opinions que Cheikh Salman a exprimées lors de discours publics et d’interviews télévisées. Ce denier a notamment appelé à la mise en place d’un régime démocratique.

« Si cela est effectivement le cas, son arrestation et les poursuites engagées contre lui seraient une violation de ses droits fondamentaux à la liberté d’expression, la liberté d’association et la liberté de religion ou de conviction », ont-ils ajouté. Les experts ont demandé au gouvernement de Bahreïn de fournir davantage d’informations sur ces allégations.

Les experts de l’ONU ont également jugé inquiétantes les informations selon lesquelles les autorités auraient usé de la force pour disperser des manifestations organisées suite à l'arrestation de Cheikh Alman. Au moins 150 personnes auraient été arrêtées et près de 90 blessées au cours de manifestations et d’affrontements avec la police.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...