Awa Sangho et son combat contre les mutilations génitales féminines

Écouter /

awa-sangho, chanteuse.Photo:ONU

La mutilation génitale féminine/excision (MGF/E) désigne un certain nombre de pratiques consistant à enlever totalement ou partiellement les organes génitaux externes d’une fille. Entre autres conséquences, les nourrissons, filles et femmes ayant subi une mutilation ou une excision sont exposés à des risques irréversibles pour leur santé.

Il y aurait aujourd’hui en Afrique et au Yemen environ 70 millions de femmes ayant subi l’une ou l’autre des MGF/E. Par ailleurs, ces pratiques font de plus en plus fréquentes en Europe, en Australie, au Canada et aux États-Unis, essentiellement parmi les immigrantes venues d’Afrique et de l’Asie du Sud-Ouest.

Awa Sangho est Malienne et s’est promise de combattre contre la mutilation génitale féminine, étant elle-même l’avocate des femmes africaines, des femmes et des enfants. Chanteuse, compositrice, danseuse, percussionniste et chorégraphe, elle partage son temps entre New York et la Californie.

Les paroles de ces chansons sont "socialement conscientes", communiquant souvent le respect pour les gens, aux habitudes controversées de la culture. Sa musique s'inspire des rythmes et traduit la résonance de l'Afrique

(Interview : Awa Sangho, compositrice et chanteuse ; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...