Afrique : un nouveau rapport appelle à accélérer les efforts pour protéger les enfants de la violence

Écouter /

 

En Guinée, des enfants, encadrés par un adulte, jouent à l'extérieur dans le village de Meliandou. Photo : UNICEF/Mark Naftalin

Malgré les mesures juridiques et politiques prises par les pays d'Afrique pour les protéger, les enfants africains subissent des niveaux élevés de violence physique, sexuelle et psychologique à tous les niveaux de la société. C'est ce qu'indique le « rapport africain sur la violence à l'encontre des enfants », un document inédit qui a été publié mercredi par l'ONU et l'Union africaine.

Le rapport note que la plupart des États africains ont ratifié des instruments internationaux et régionaux sur les droits des enfants. Tous les pays africains ont des dispositions juridiques criminalisant la violence, les abus et l'exploitation sexuelles, et les punitions corporelles ont par ailleurs été interdites au Kenya, en Tunisie, au Soudan du Sud et au Togo.

Nombre d'États ont aussi mis en place des cadres politique et législatif importants pour incorporer la violence à l'encontre des enfants au sein des programmes de développement.

Le rapport indique toutefois que la réduction du niveau de violence à l'encontre des enfants a été limitée par la faiblesse de l'application des lois et des politiques, le sous-financement, le manque d'effectifs des services sociaux, et la persistance de pratiques néfastes.

Les auteurs du rapport recommandent un renforcement des cadres juridique et politique pour interdire la violence à l'encontre des enfants et l'établissement de mécanismes clairs de prévention et de lutte. Ils recommandent aussi d'accroître la capacité des enfants à se protéger eux-mêmes, et préconisent par ailleurs la mise en œuvre d'une campagne de sensibilisation panafricaine.

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)

Classé sous Femmes et enfants, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...