Yémen : l'ONU s'inquiète du sort des civils, victimes de la violence et de l'insécurité

Écouter /

Prince Zeid Ra'ad Zeid Al-Hussein, nouveau Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme (Photo:ONU/J.M. Ferré)

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a exprimé vendredi 9 janvier sa vive inquiétude concernant le sort des civils yéménites qui paient un lourd tribut alors que la violence et l’insécurité s’aggravent dans le pays.

« Ces dernières semaines, des dizaines de personnes ont été tuées dans une succession d’attentats au Yémen. Ces actes gratuits de violence aveugle sont tout à fait déplorables », a souligné Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, dans un communiqué de presse.

Mercredi, au moins 37 personnes sont mortes quand une voiture piégée a explosé à l’extérieur d’une académie de police dans la capitale Sana’a.

« J’exhorte toutes les parties au Yémen à renoncer à l’usage de la violence pour éviter la mort d’innocents et à prendre des mesures concrètes en vue de la mise en œuvre immédiate et effective de l’accord de paix et de partenariat », a-t-il déclaré.

Dans le sud du Yémen, les forces de sécurité auraient fait usage d’une force disproportionnée, tirant notamment à balles réelles, pour disperser des manifestants.

« Malgré la situation difficile à laquelle elles sont confrontées, il est essentiel que les forces de sécurité gouvernementales cessent de faire usage d’une force excessive, qui entraîne la mort de civils, et que le gouvernement et les groupes armés cessent les détentions arbitraires », a dit Zeid.

« Les violations du droit international des droits de l’homme par toutes les parties doivent faire rapidement l’objet d’une enquête indépendante pour traduire les responsables en justice », a-t-il ajouté.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...