UNICEF 2015 : $3,1 milliards pour les plus de 60 millions d’enfants menacés par une « nouvelle génération » de crises

Écouter /

En Sierra Leone un travailleur de santé prend la température d’un homme et d’une petite fille, une mesure préventive pour luttre contre Ebola. Photo : UNICEF/UNHQ20141813 Bindra

L’UNICEF a lancé ce jeudi un appel de 3,1 milliards de dollars pour venir en aide à 62 millions d’enfants en danger dans les crises humanitaires partout dans le monde. Cela représente un montant record pour l'agence et une augmentation de 1 milliard de dollars de plus en besoins de financement depuis l'appel de l'année dernière.

 

« Qu'il s'agisse de catastrophes naturelles meurtrières ou de violents conflits ou encore d'épidémies à propagation rapide, les enfants du monde entier sont confrontés à une nouvelle génération de crises humanitaires, a déclaré Mme Afshan Khan, Directrice des programmes d’urgence de l'UNICEF. Qu'elles fassent la une des journaux ou qu'elles se déroulent à l'abri des regards, ces crises provoquées par la fracture sociale, le changement climatique et les maladies, traquent les enfants comme jamais auparavant ».

De plus en plus d'enfants sont confrontés à des conflits complexes et destructeurs, à des catastrophes naturelles et à d'autres situations d’urgence, y compris l’épidémie d’Ebola. Ces crises les placent dans des situations de risque extraordinaire, que soit à cause de la violence, de la faim, des maladies ou des sévices et pour résoudre ces crises, il est impératif d'augmenter les ressources disponibles.

Plus d'un enfant sur dix dans le monde – soit 230 millions – vivent actuellement dans des pays et zones touchées par les seuls conflits armés.

« Je viens de rentrer de Syrie et du Liban, deux pays où la vie de millions d’enfants a été brisée, a déclaré Mme Afshan Khan. Depuis quatre ans, ces enfants sont témoins tous les jours d'actes de violence, de la mort, et ils ont été privés des nécessités de la vie. Cet appel permettra d’assurer l'avenir non seulement des enfants de Syrie, mais aussi de tous les enfants du monde qui sont touchés par des crises humanitaires. »

L'appel lancé dans le rapport Action humanitaire de l’UNICEF pour les enfants 2015 est destiné à aider 98 millions de personnes au total, dont environ les deux tiers sont des enfants, dans 71 pays.

• La plus grande partie de l'appel concerne la Syrie et la sous-région. L'UNICEF demande 903 millions de dollars des É.-U. au titre d'une intervention régionale pour protéger les enfants en danger et apporter une aide essentielle, comme les vaccinations, de l’eau salubre, des moyens d'assainissement et une éducation.

• L’UNICEF lance également un appel à hauteur de 500 millions de dollars des É-U. pour accélérer son travail au cœur des communautés frappées de plein fouet par le virus Ebola. Ces sommes seront utilisées pour intensifier les efforts visant à isoler et traiter rapidement tous les cas, prévenir de nouvelles flambées et continuer à promouvoir des comportements sains pour prévenir la propagation de la maladie. L’objectif pour 2015 est d’arriver à zéro cas et de soutenir la réhabilitation des services sociaux de base.

• Au Nigéria, où les attaques menées par des groupes armés se sont multipliées l'année dernière et ont obligé plus d'un million de personnes à fuir leur foyer dans le nord-est du pays, l’UNICEF demande 26,5 millions de dollars des É.-U.

• Un an après le début du conflit en Ukraine, l’UNICEF lance un appel de 32,45 millions de dollars des É.-U., alors même que le pays traverse une grave crise humanitaire : 5,2 millions de personnes vivent dans les zones de conflit, plus de 600 000 personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays et quelque 1,7 million d’enfants ont été touchés.

L’appel concerne également des crises oubliées et pour lesquelles le sous-financement est considérable mais qui affectent des enfants qui ont désespérément besoin d'aide – notamment en Afghanistan (besoins financés à hauteur de 35 pour cent en 2014), dans l’État de Palestine (23 pour cent en 2014) et au Niger (35 pour cent en 2014).

 

Outre des interventions humanitaires immédiates, les fonds recueillis faciliteront les activités menées par l’UNICEF de concert avec les organisations partenaires pour préparer les pays à affronter de futures catastrophes en renforçant les systèmes nationaux de préparation et en équipant les communautés pour qu'elles puissent se prendre en charge.

« Cet appel permettra d'atteindre les enfants les plus vulnérables, où qu’ils se trouvent, a déclaré Mme Khan. Son lieu de naissance ne devrait pas déterminer le destin d'un enfant. Nous devons donner aux enfants dont les besoins sont particulièrement urgents les services et soins essentiels, pour poser les fondements qui leur permettront de créer un avenir de paix. Il ne s'agit pas seulement d'une action humanitaire immédiate car ces investissements à court terme entraîneront des gains sur le long terme ».

En 2014, l’UNICEF a apporté une aide humanitaire à des millions d'enfants, notamment : vaccination de 16 millions d'enfants contre la rougeole, traitement de 1,8 million d’enfants contre les formes les plus graves de malnutrition, apport d'un soutien psychologique à près de 2 millions d’enfants, et accès à de l'eau salubre pour quelque 13 millions de personnes. Environ 2 millions d’enfants ont également bénéficié d'une meilleure éducation – un élément essentiel des interventions d'urgence de l’UNICEF car cela contribue à rétablir une certaine routine pour les enfants et leur redonne espoir en l’avenir.

(Interview: Najwa Mekki, porte-parole de l’UNICEF à New York; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous Dossiers, L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...