Ukraine : l'ONU déplore la rupture du cessez-le-feu et l'intensification des combats

Écouter /

Jeffrey Feltman, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques. Photo: ONU

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, Jeffrey Feltman, a exprimé mercredi 21 janvier sa vive inquiétude devant le Conseil de sécurité concernant la situation dans l’Est de l’Ukraine, où les combats se sont intensifiés ces derniers jours.

« Après des semaines de calme relatif, le Conseil se réunit aujourd’hui alors que l’Est de l’Ukraine connaît les pires affrontements depuis le cessez-le-feu et le Protocole de Minsk convenus le 5 septembre », a déclaré Feltman devant les 15 membres du Conseil.

Selon lui, des signes encourageants de progrès, comme l’échange de centaines de prisonniers, ont rapidement été éclipsés par le regain des combats et l’aggravation de l’impasse politique.

« L’Ukraine, comme ses voisins et la région, ne peut pas se satisfaire du statu quo actuel », a souligné le chef des affaires politiques de l’ONU.

Les combats de ces derniers jours étaient initialement concentrés autour de l’aéroport de Donetsk, mais le nombre de morts et de blessés augmente rapidement alors que la violence se propage à travers les régions de Donetsk et de Louhansk, a-t-il indiqué.

La situation humanitaire continue de se détériorer, alors que l’Ukraine compte au moins 850.000 citoyens déplacés à l’intérieur du pays et plus de 600.000 réfugiés dans les pays voisins, selon des sources ukrainiennes.

Jeffrey Feltman a jugé regrettable que le regain des combats se soit accompagné de récriminations mutuelles entre Kiev et la Russie et « la poursuite de l’impasse sur le front diplomatique et politique ».

Il a dit souhaiter que la réunion mercredi à Berlin au niveau ministériel « aboutisse aux progrès nécessaires pour un retour à la mise en œuvre du Protocole de Minsk ».

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...