Syrie: l’UIP engage les dirigeants à mettre en place un parlement indépendant

Écouter /

Martin Chungong Photo: UIP

Lors de sa mission en Syrie, le Secrétaire général de l’Union interparlementaire (UIP), Martin Chungong, a engagé les dirigeants du pays à mettre en place un parlement indépendant et représentatif de l’ensemble de la classe politique.

Selon lui i s’agit là d’un premier pas indispensable pour mettre fin au conflit et, à terme, éradiquer le terrorisme dans le pays.

Lors de discussions avec le Président syrien Bachar el-Assad et le Président du Parlement Mohammad Jihad al-Laham, qui se sont déroulées à Damas il y a une semaine, le Secrétaire général de l’UIP a insisté sur les élections de 2016, dans lesquelles il voyait un moyen essentiel de permettre la restauration d’un parlement pluraliste. Il faut en effet que le parlement soit indépendant du gouvernement afin de pouvoir en contrôler l’action de manière efficace.

De leur côté, les autorités syriennes ont demandé à l’UIP de leur fournir une assistance sur le long terme, pour permettre au Parlement de se muer en une institution démocratique et pleinement à même de remplir son mandat.

Les discussions de Damas ont également permis de réaffirmer le rôle du parlement aux échelons national et international, à savoir de contribuer à la réconciliation nationale, de mettre fin aux violences et de protéger la sécurité et les droits du peuple syrien.

Lors d'une conférence de presse à Genève portant sur sa récente mission, Martin Chungong a tenu à souligner que sa visite n'était en aucun cas une forme de soutient pour le régime de Bachar el-Assad. L'objectif de la mission était de mieux comprendre la situation en Syrie et d'étudier comment les parlements à travers l'UIP pouvaient appuyer une sortie de crises pour les Syriens.

Le Secrétaire général de l’UIP a affirmé que de plus en plus la communauté internationale croyait que Bachar el–Assad faisait partie de la sortie de crise du pays, précisant qu'il n'était dans l'intérêt de personne de laisser un pays avec un vide politique.

Le déplacement du Secrétaire général de l’UIP en Syrie s’inscrivait dans le cadre d’une mission dans deux pays qui visait à donner le coup d’envoi à un projet mondial d’action parlementaire sur le terrain afin de trouver une issue politique au conflit syrien. Ce déplacement faisait également suite à plusieurs demandes de la Syrie tendant à ce que l’UIP participe davantage à la lutte contre le terrorisme dans la région.

La Syrie est au cœur des préoccupations de l’UIP depuis plusieurs années. En 2012, ses Membres ont adopté plusieurs résolutions politiques sur le conflit syrien et ses conséquences humanitaires, ainsi que sur la nécessité de protéger les civils et d’enrayer l’expansion du terrorisme.

(Extrait sonore : Martin Chungong, Secrétaire général de l’Union interparlementaire(UIP))

 

Classé sous L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...