Syrie : le Conseil de sécurité prend note des progrès accomplis dans la destruction des armes chimiques

Écouter /

Logo de l’OIAC (Photo : ONU)

Sous présidence chilienne, le Conseil de sécurité a tenu mardi matin, à New York, des consultations sur la situation en Syrie et en particulier le démantèlement des installations de production d'armes chimiques.

Les quinze étaient saisis d'une lettre de Ban Ki-moon adressée au Président du Conseil, missive par laquelle le Secrétaire général transmet le quinzième rapport mensuel du Directeur général de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC). Un document qui couvre la période allant du 23 novembre au 22 décembre 2014 et qui a été présenté par la Haut Représentante pour les affaires de désarmement, Angela Kane.

Le document précise que le démantèlement des douze dernières installations de production d'armes chimiques en Syrie devait commencer fin décembre et doit s'achever à la fin du mois de juin 2015. Selon le calendrier prévu, la première installation devrait être détruite à la mi-janvier.

Le rapport indique que suite au retrait complet des produits chimiques identifiés de la Syrie, retrait constaté le 23 juin dernier, les activités de destruction de ces produits accomplies et accueillies par la Finlande, les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Allemagne touchent à leur fin. Ainsi, 97,8% des produits chimiques des catégories 1 et 2, y compris l'isopropanol ont été détruits, et le reste le sera d'ici février.

Par ailleurs, le rapport note qu'une coopération effective s'est poursuivie avec l'ONU dans le contexte de la Mission menée par l'OIAC en Syrie. Il précise que des mesures de surveillance spéciales sont prévues concernant notamment les galeries souterraines.

A noter que la Mission d'établissement des faits sur les allégations d'emploi de produits chimiques toxiques en tant qu'armes en Syrie poursuit ses travaux.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...